dimanche 18 février 2018

Une omelette pour Dieu

Il n'est pas nécessaire d'avoir de grandes choses à faire. 
Je retourne ma petite omelette dans la poêle 
pour l'amour de Dieu.
Quand elle est achevée, si je n'ai rien à faire,
je me prosterne par terre et adore mon Dieu
de qui m'est venue la grâce de la faire,
après quoi je me relève plus content qu'un roi.
Quand je ne puis autre chose, 
c'est assez pour moi d 'avoir levé une paille de terre
pour l'amour de Dieu.

Les moeurs de frère Laurent, p. 69, éditions du Seuil


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Transformation invisible

Importance du long terme. Le changement, paradoxalement,  n'est pas visible tant qu'on le guette. Qui peut voir le têtard...