jeudi 10 mai 2018

Les douze noms de l'âme libre


La très merveilleuse
La non connue
La plus innocente des filles de Jérusalem
Celle sur qui la Sainte Eglise tout entière est fondée
L'illuminée de connaissance
La parée d'amour
La vive de louange
L'anéantie en toutes choses par humilité
La paisible en divin être par divine volonté
Celle qui ne veut rien si ce n'est la divine volonté
La remplie et accomplie sans nulle défaillance de divine bonté, par l'oeuvre de la trinité
Son dernier nom est : Oubli de soi

Marguerite Porete, Le Miroir des âmes simples

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Transformation invisible

Importance du long terme. Le changement, paradoxalement,  n'est pas visible tant qu'on le guette. Qui peut voir le têtard...